Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x

 

Premièrement, il est nécessaire de connaître la nature du terrain. Est-il constamment humide ou bien au contraire sèche-t-il très rapidement après une forte pluie ? La meilleure façon de faire le bon diagnostique est d’observer la végétation existante :

  • un terrain humide se caractérise par la présence de saule, d’aulne mais également de jonc, de parelle (rumex hydrolapathum). Une forte densité de bouton d’or (ranunculus flammula) présage également une forte humidité dans le sol.
  • un terrain sec (ou plutôt séchant rapidement) convient au châtaignier, au merisier. La présence de muguet est également un bon indicateur. Les terrains argileux peuvent être gorgés d’eau l’hiver et très sec l’été (au moins en surface), or certains arbres ne supportent pas l’humidité prolongée (tilleul par exemple) et d’autres ont besoin d’eau constamment (le cas de l’aulne). Un arbre comme le chêne pédonculé est très tolérant quant à la nature du sol et c’est pour cette raison qu’il se trouve un peu partout dans l’Ouest. Le tableau qui suit indique les terrains qui semblent convenir le mieux à chacune des espèces.
  Espèce terrain
humide
toute
l’année
terrain
humide
l’hiver
terrain
drainant

feuillage

persistant (P)
ou caduc (C)

principaux
avantages
pour la faune :

F : fruits
N : nids
M : fleurs

Arbustes Prunellier x x x c N, M
Aubépine   x x c F, N, M
Troène   x x p F, M
Fusain   x x c F
Buis     x p abri l’hiver
Cornouiller sanguin   x x c F, N, M
Noisetier   x x c F
Bourdaine x     c F, M
Houx   x x p F, N, abri
Cytise     x c M
Néflier   x   c F, M
Cerisier de Ste Lucie     x c F, M
Nerprun     x c F, M
Cassis x x   c F, M
Groseillier rouge   x   c F, M
Groseillier à maquereau     x c F, M
Eglantier   x x c F, N, M
Framboisier   x   c F, M
Sureau noir   x x c F, M
Viorne obier   x x c F, M
Lierre   x x p F, N, M
Genet d’Espagne     x p M
Argousier     littoral c F, N
Arbres moyens Aulne glutineux x     c F
Saule blanc x     c  
Saule roux x     c  
Peuplier tremble x x   c  
Poirier commun   x x c F, N, M
Sorbier des oiseaux   x x c F, M
Alisier torminal   x x c F, M
Erable champêtre   x x c F, M
Bouleau x x x c  
If commun     x p F
Charme   x x c N
Pommier sauvage   x   c F, N, M
Merisier     x c F, M
Chêne vert     littoral p abri
Robinier faux acacia   x x c N, M
Cormier     x c F, M
Orme champêtre (1)   x x c  
Arbres de haut jet Chêne pédonculé x x x c F, N
Pin sylvestre   x x p F
Erable sycomore   x x c F, M
Tilleul à petite feuille     x c F, M
Châtaignier     x c F, M
Hêtre     x c F
Frêne x x x c N
Noyer commun   x x c F
Platane   x   c N

(1) en raison de la graphiose (maladie de l’orme) seuls les sujets jeunes peuvent subsister. Rejetant facilement de souche ils peuvent être recéptés tous les 10 ans et ainsi ne pas être atteints par cette maladie. C’est pour cette raison qu’il a été classé parmi les arbres moyens et non parmi les arbres de haut jet.

Des plantes grimpantes telles que le lierre, le chèvrefeuille ou la clématite peut venir enrichir une haie. Certains arbustes d’ornement sont également intéressants par leur floraison tels que lilas, seringat, forsythia, laurier tin, weigelia, groseillier fleur, buddleia, mahonia.

Il faudra être vigilant à associer des espèces dont la croissance est proche : ne pas planter un buis dont la croissance est lente entre un prunellier et une aubépine, car ceux-ci auront étouffé le buis en quelques années.

Concernant la haie champêtre, la méthode proposée par Dominique SOLTNER est particulièrement intéressante. Ce spécialiste des haies nous invite à reconstituer la structure des haies bocagères, à savoir une alternance d’arbres de haut jet, d’arbres moyens et d’arbustes.

schéma de plantation

     

Le schéma de plantation est une séquence de 6 arbres : 
- 1 arbre de haut jet 
- 2 arbres moyens 
- 3 arbustes Ils sont disposés comme indiqué sur la figure ci dessous :

disposition des arbres

     

Afin d’avoir un aspect le plus naturel possible, il est souhaitable que les séquences successives soient différentes. Ainsi pour une haie de 80 mètres de longueur avec un espacement de 1 mètre entre chaque plant il faudra se procurer : 

14 arbres de haut jet 
27 arbres moyens 
40 arbustes

 

Additional information